Les soleils d’hiver


Avez-vous remarqué qu’il y a pratiquement toute l’année quelques touffes de fleurs jaunes ça et là le long des routes et chemins, dans bosquets, notre lande bretonne? C’est l’ajonc, petit arbuste épineux à la floraison généreuse, lumineuse et désordonnée!

Ajonc d’Europe, Ajonc de Bretagne, Grand Ajonc, Landier, Genêt épineux, Bois-jonc, Jonc marin, Sainfoin d’hiver, Vigneau; à la Réunion Zépinards de hauts; En Celte Ohn ou Onn; En Breton, lann; En Anglais, Gorse, Common Furze, Fingers-and-thumbs, French-fuzz, Honey-bottle, Thorn…
Nom latin: Ulex europaeus de la famille des Fabaceae


Son nom Ulex vient du grec « ule » qui signifie broussaille.
Originaire d’Europe, l’ajonc  a été introduit dans de très nombreuses régions du monde, notamment dans les Amériques, en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle Zélande. Son aisance à se propager en ont fait une plante considérée comme invasive, en particulier en Californie où il favoriserait les incendies de forêt. Il est très présent à l’ouest de la France, sur le littoral atlantique, dans les landes et les sous-bois, le Centre et le Nord, plus rarement à l’Est et dans le Midi. On compte 4 espèces actuellement dans notre pays.
Si on ne parle plus beaucoup des nombreuses propriétés de  l’ajonc, il a longtemps été utilisé dans nos régions comme fourrage (très apprécié des chevaux), engrais vert, et comme bois de chauffage pour les fours à pain, les foyers des paysans pauvres. Son bois sec, très inflammable a un pouvoir calorifique proche de celui du charbon. La cendre, riche en acide phosphorique, potasse, chaux, magnésie, silice était utilisée en épandage pour la restauration des sols pauvres en minéraux. Il était également planté en guise de clôture impénétrable. De ses fleurs on extrayait une teinture jaune. Son bois dur et imputrescible a servi en coutellerie ou comme bâtons de marche, et ses rameaux pour confectionner des balais.
En pharmacopée traditionnelle on aurait utilisé les fleurs en infusion pour traiter certaines fièvres, et les jeunes pousses pour les problèmes digestifs et hépatiques, mais je n’en ai trouvé aucune trace dans les ouvrages classiques anciens. Et depuis le milieu du 20ème siècle, l’ajonc, Gorse a été ajouté aux 12 guérisseurs du Dr Bach, la treizième « Fleur de Bach » sur 38, pour traiter l’incertitude, le désespoir, les personnes déprimées…


En Grande-Bretagne il existerait « a Gorse vine », un vin d’ajonc, dont je n’ai pas réussi à trouver la recette. On peut aussi préparer les boutons floraux au vinaigre, comme des câpres.

Et enfin, l’ajonc est une plante bien ancrée dans le symbolisme celte.
Du côté de la tradition, une des plus anciennes fêtes folkloriques de Bretagne, presque 120 ans d’existence est la fête des fleurs d’ajoncs. Elle se déroule chaque année à Pont Aven, fin juillet début août, suivie de l’élection de la Reine des fleurs d’ajonc en costume breton ! Elle  a été élue plante emblème de la Bretagne en décembre 2016, lors d’une consultation organisée par l’Institut culturel de Bretagne. Mais dans les autres territoires celtes aussi… La fleur d’ajonc est l’emblème  du comté de Belfast en Irlande du Nord, et a été désignée comme fleur de la nation en Galice, région du Nord-Ouest de l’Espagne.

Nos autres récits sur l’Ajonc

L’ajonc une plante rebelle

Ajonc d’Europe, grand ajonc, landier, genêt épineux, ajonc, ajonc épineux, argelat, bois-jonc, dorne, genêt blanc, jan, jonc marin, lande, sainfoin d’hiver, thuie, touye, vigneau, vignon, une plante à la floraison désordonnée