Achillée millefeuilles, potions et remèdes

Principaux constituants connus

On trouve dans l’Achillée millefeuilles de l’acide prussique, de l’inuline, des principes mucilagineux et résineux de l’achilléine, de l’acide achilléique, insoluble dans l’eau et très soluble dans l’alcool.
La composition de son huile essentielle (0,2 à 1,4% et une centaine de composants) varie grandement en fonction du terrain de pousse.
On trouve aussi une trentaine de lactones sesquiterpéniques qui lui donne son amertume et contribuent à son activité anti-inflammatoire.
L’Achillée millefeuilles contient aussi 3 à 4% de tanins hydrolysables qui lui donnent des propriétés astringentes, antioxydantes, antiseptiques et cicatrisantes.

Elle est aussi riche en nutriments et contient, pour 100 g de plante sèche, notamment du manganèse (12 mg) soit 5 fois la Référence Nutritionnelle pour la Population), du potassium (3,4 g soit 170 % de la RNP), du fer (16 mg soit 150 % de la RNP), du calcium (1400 mg soit 140 % de la RNP) et du magnésium (300 mg soit 93 % de la RNP).

Secrets de sorcières

On pense traditionnellement que l’Achillée millefeuille agit comme tonique amère et stimulante, anti spasmodique, antihémorroïdale, plus ou moins fébrifuge, emménagogue, hémostatique, lithontiptique, vulnéraire.

Ses modes d’emploi relevés

Infusion: 10 à 20g de sommités fleuries ou feuilles par demi-litre d’eau bouillante. Attention elle noircit et perd son arôme rapidement, ne préparer que de petites quantités à la fois.
Vin: mêmes proportions
Suc frais pour applications sur crevasses, hémorroïdes etc..: 50 à 100g par jour
Décoction pour lotions, bains, lavements: 30 à 60g par l d’eau
Pommade pour application sur panaris, hémorroïdes, ulcères: mélange à quantités égales de suc frais et d’huile et cire mêlées (ou saindoux)
Teinture: 1 partie de feuilles hachées menues pour 5 parties d’alcool. 30 à 50 gouttes par jour.
Pommade pour frictions anti rhumatismale: 2 gouttes d’essence d’Achillée millefeuilles pour 45 g de pommade camphrée.
Hydrolat en usage interne ou application externe. Voir l’article sur l’HA d’Achillée




La Millefeuilles s’emploie aussi en homéopathie contre, outre les recommandations précédentes, la congestion cérébrale, les vertiges, le larmoiement, les inflammations des yeux, les vers…

Il existe aussi une Huile essentielle, HE d’Achillée millefeuilles, mais nous ne connaissons pas suffisamment l’emploi délicat de ces huiles pour en parler. Bientôt un lien vers un site ami, spécialisé dans l’olfactothérapie.

Nos autres articles du site sur l’Achillée millefeuilles

Achillée millefeuilles, potions et remèdes

Herbe à la coupure, herbe au charpentier, Saigne-nez, Herbe de St Jean,

L’Achillée millefeuilles, la reconnaître, la cueillir

Herbe à la coupure, herbe au charpentier, Saigne-nez, Herbe de St Jean,

L’Achillée millefeuilles en bref

A la rencontre de l’Achillée millefeuilles L’Achillée millefeuilles est une plante héliophile qui pousse dans de nombreux milieux tant qu’ils sont ensoleillés . Elle aime les sols plutôt secs, au pH neutre à basique voire légèrement acide. La puissance aromatique dépend du terrain de pousse, plus le terrain est sec, plus les arômes seront développés….

L’Hydrolat d’Achillée millefeuilles

Pour les Celtes l’Achillée était une plante « magique » à action vitalisante, elle aiderait alors toute personne manquant de confiance en elle …