Plantes

Benoite commune

Les fiches plantes sont élaborées et complétées au fur et à mesure des activités. Après chaque sortie, nous créerons au moins 5 fiches des plantes rencontrées avec photos et principales caractéristiques, puis au rythme d'environ une chaque semaine nous compléterons une fiche selon les demandes, les envies! Merci de votre bienveillante patience!

Nom latin

Geum urbanum

Noms vernaculaires

Benoîte, Caryophyllata, Herbe de St Benoît, Avance, Gariot, Herbe à la fièvre, Herbe du bon soldat, Racine bénie

Classification

Ordre Rosales, famille Rosaceae, sous famille Rosoideae, genre Geum

Herbacée vivace

Floraison

Floraison jaune de mai à septembre

Description

La Benoîte est une plante vivace herbacées de 20 à 70 cm de hauteur, velue, à souche charnue contenant une moelle rouge, riche en eugenol (huile essentielle contenue aussi dans le clou de girofle). Les feuilles inférieures sont composées pennées à lobe terminal plus grand que les autres. Les supérieures sont trifoliées avec de grandes stipules ressemblante à des feuilles. Les fleurs sont petites, jaunes à 5 pétales sur un double calice composé de 10 sépales, 5 grands et 5 petits. L’ovaire est multicarpelle, entouré d’une couronne de nombreuses étamines. Le fruit est formé de nombreux akènes secs à arête longue plus ou moins crochue à l’extrémité pour s’accrocher aux poils des animaux ou aux chaussettes.

Rusticité de zone 6 (-23° à -17°)

Principaux constituants connus: eugénol, tanin, résine

Périodes de récolte

On récolte les feuilles au moment de la floraison, les racines après. La racine de Benoîte est plus ou moins énergétique suivant le sol où elle croît et la saison où on la récolte.
Les racines se récoltent généralement quand le cycle de la plante est terminé, quand elle a fini de faire ses graines, c’est à ce moment qu’elles concentrent le maximum de propriétés.
En ce qui concerne la Benoîte, pour l’aspect culinaire, on peut cueillir les racines toute l’année, pour l’aspect médicinal il est préférable d’attendre la fin du cycle de la plante.

Points de vigilance, confusions…

Pas de confusions courantes, ni de points de vigilance particuliers. Rappel, ne jamais consommer une plante dont on n’est pas sûr de l’identification à 100%

Petites et grandes histoires

Le nom du genre, Geum, désignait au départ la plante, il apparait chez Pline l’ancien mais son origine est inconnue. Pline indique son utilisation contre les douleurs dans la poitrine et les digestions difficiles.
Le nom de benoite apparait dans les glossaires au Moyen-âge, chez Albert Le Grand et sainte Hildegarde sous les noms de Benedicta, Sanamunda… une forme du nom bénite qui fait allusion aux vertus bienfaisantes de la plante connue à cette époque comme remède aux panaries, la dysentrie et comme fortifiant et aphrodisiaque.

L’odeur de girofle caractéristique de la racine est à l’origine de l’ancien nom Caryophyllata.

Utilisation cuisine

Toutes les parties sont comestibles, mais on utilise surtout ses racines au léger goût de clou de girofle pour aromatiser bouillon et autres préparation. On utilise surtout les racines secondaires, celles qui ont le plus de goût.
Elle est aussi à la base de liqueurs, sert de substitut au houblon dans la bière, elle rendrait la bière plus agréable et l’empêcherait d’aigrir.
En Allemagne on la cultivait pour aromatiser le vin.

Autres usages

On l’a utilisé aussi au tannage et comme colorant. Elle donne à la laine une belle couleur mordorée tenace et une teinte noisette si on utilise la plante entière.

Propriétés et utilisations médicinales

Elle est réputée tonique et astringente, sudorifique, fébrifuge (comme le quinquina), vulnéraire et révulsive.


Ses principales indications: maux de gorge, hémorragies, troubles intestinaux et gastriques, fièvres intermittentes, névralgies dentaires

Caractères bio indicateurs du sol

Sols riches en humus forestier et en matière organique carbonée archaïque. Carence en matière organique animale et en azote, engorgement en matière organique archaïque.

Mes recettes

Pas encore de recettes spécifiques testées à partager, suis en préparation d’un vin aromatisé!

Une recette donnée par Christophe du Chemin de la Nature: écraser une racine et mélanger dans du jus de pomme…