Plantes

Bétoine

Les fiches plantes sont élaborées et complétées au fur et à mesure des activités. Après chaque sortie, nous créons au moins 5 fiches des plantes rencontrées avec photos et principales caractéristiques, puis au moins chaque semaine nous complétons une fiche selon les demandes, les envies! Merci de votre bienveillante patience!

Nom latin

Betonica officinalis- Stachys officinalis

Noms vernaculaires

Bétoine officinale, Epiaire officinale

Classification

Ordre Lamiales, famille Lamiaceae, genre Stachys

Ce sont des herbacées vivaces

Floraison

Les fleurs sont en épi ou en glomérule, de couleur violette. Elle fleurit de juin à septembre
Il existe la Bétoine jaune à floraison jaune!

Description

Les Bétoines sont des Lamiaceae très voisines des Epiaires auxquelles elles sont maintenant rattachées dans les nouvelles classifications. Elles s’en distinguent cependant par leurs feuilles, toutes, sauf 1 à 3 paires, réunies en rosette à la base de la tige et composée d’un limbe ovale-obtus, en coeur renversé bordé de grosses dents arrondies porté par un long pétiole; par leur tige, pas ou peu ramifiée, et par leurs fleurs rapprochées au sommet de cette tige en épi court et serré.

Elles ont les autres caractéristiques des Lamiaceae.

Nous avons en France 3 espèces, toutes les 3 médicinales, mais dont une seule est répandue en delà des montagnes, la Bétoine officinale.

Principaux constituants connus

Les parties aériennes de la Bétoine, outre des matières résineuses et mucilagineuse renferment des traces d’essence, un principe amer, de la bétaïne, de la choline, de la stachydrine… La racine serait stupéfiante au printemps, mais sa composition ne semble pas avoir été spécialement étudiée

Périodes de récolte

On récolte toutes les parties de la plante, mais surtout les feuilles et les fleurs, de préférence en début de floraison (juin-Juillet).
Les racines se récolteront avant la montée de la tige.

Points de vigilance, confusions…

Pas de confusions possibles de moi connues

Petites et grandes histoires

Ecrite tout d’abord Vettonica au temps de Pline, le mot Betonica signifierait Herbes des Vettones, peuple de l’Estradamoure.
La Bétoine a joui à l’Antiquité et au Moyen-âge d’une vogue considérable. C’est une ancienne plante sacrée aux yeux des Egyptiens, des Grecs et des Romains. Aux VIIIème et IXème siècle la Bétoine était cultivée dans certains jardins impériaux et dans ceux des cloîtres.
Dans Sainte Hildegarde et les autres écrits du Moyen-âge Herman Fisher a relevé 35 maladies dont 20 étaient déjà mentionnées par Dioscoride, pour lesquelles la Bétoine était indiquée. Mais l’excès d’éloges, dont certains peu crédibles ont par réaction conduit à un scepticisme dominant aux XVIIIème et XIXème siècles. Un regain d’intérêt se dessine au XXème et le Dr H.Leclerc expérimente la plante semble-t-il avec succès.
Au cours du temps on a employé la Bétoine contre l’asthme, la toux, les affections des voies respiratoires, les crachements de sang, la faiblesse nerveuse, les vertiges, la paralysie, l’épilepsie, la goutte, le rhumatisme chronique, la jaunisse, l’hydropisie.

Utilisation cuisine

Pas d’utilisation connue, mais ça se mange.

Autres usages

La décoction de Bétoine teint en brun les laines imprégnées d’une légère dissolution de sels de bismuth.

Propriétés et utilisations médicinales

Propriétés
Usage interne: expectorant, apéritif, stomachique, émétique (racine), fébrifuge
Usage externe: vulnéraire et anti-putride, topique

Indications
Usage interne: ictère (racine), paralysies (racine), affections pulmonaires, goutte et rhumatisme chronique, vertiges, migraines nerveuses
Usage externe: plaies infectées, ulcères de jambes

Source: Dr Jean Valnet, La Phytothérapie

Caractères bio indicateurs du sol

Engorgement en eau et en MO végétale archaïque

Mes recettes

Pas encore de recettes à partager