Nous parlons souvent de l’aubier, du miel, des feuilles et des fleurs de tilleul. Mais les fruits et les graines de tilleul sont elles aussi comestibles et ont la chance d’avoir au moins autant de bienfaits que les autres composants de cet arbre miracle.

Bien que très peu connues en France, les graines de tilleuls commencent à se faire une jolie place dans la phytothérapie et les médecines douces.

Très riches en oméga 3, c’est-à-dire en bon cholestérols, elles aident à combattre le mauvais cholestérol au même niveau qu’un bon filet de poisson.

Une cuillère à soupe de graine apporte à peu près 70 calories, on en déduit que c’est un aliment assez lourd. Idéal pour les régimes hypercaloriques afin de reprendre des forces !

Mais c’est aussi une excellente source de vitamines, de minéraux tels que le calcium et bien sûr du fer. Sans parler d’un bon apport en protéine qui n’est pas négligeable.

Les fruits de tilleul quant à eux sont aussi comestibles. Ils contiennent déjà une grande partie de graines de tilleuls, mais aussi une petite écorce qui offre un agréable goût d’amande.

Très riches en lipides, ils se récoltent de septembre à novembre . Ces fruits peuvent être torréfiés pour en faire un succédané de café et les graines extraites sont à croquer!

Comme pour les autres composants de l’arbre du tilleul, les graines et les fruits de ce dernier sont très intéressants pour des cures occasionnelles afin de booster vos apports en vitamines et minéraux, particulièrement lors des saisons hivernales où le froid nous fait risquer pas mal de maladies et d’infections.

Attention : Ne confondez pas les fruits, lorsqu’ils sont verts, avec les boutons floraux. On peut les différencier par la présence du pistil séché au bout du jeune fruit.